3 bonnes choses à savoir sur une maison écologique

Dans les grands principes de la construction écologique, une maison BBC ou bâtiment basse consommation de de 50 kWhep/m2/an devrait être l’avenir en termes de maison. Répondant aux normes et réglementations thermiques actuelles, elle s’annonce avec un objectif qui implique de nouvelles règles de construction. Mais qu’en est-il vraiment d’une maison écologique ? Que peut-on bien tirer de cette technique ? Zoom sur les points intéressants du bâtiment écolo.

Privilégier les énergies renouvelables

Côté réglementation, une maison écologie est souvent tenue de recourir à, au minimum, une énergie renouvelable. Elle est également tenue d’assurer un hors de gel de 14 °C en l’absence de ses occupants. Ce qui implique l’installation d’un système de chauffage automatique tel que le chauffe-eau solaire, la pompe à chaleur ou encore les chaudières à poêle à granulés. Et pour ceux qui ne savent pas, la maison écologique peut utiliser le gaz ou bien le fioul via une chaudière à condensation. Outre, la ventilation connait un rôle dans le confort. En ce qui concerne la nouvelle réglementation, une maison écologique doit disposer d’au minimum 17 % de surface vitrée sur l’ensemble de la surface habitable. Ce qui favorise un confort visuel, mais aussi un bon éclairage des lieux.

Eco-construction-et-energies-renouvelables

Faciliter les apports solaires et thermiques de la maison

Les maisons écologiques sont généralement conçues en prenant compte de l’environnement. Généralement, on parle d’énergie naturelle comme le rayon du soleil. Gratuit et naturel, celui-ci permet de réduire les dépenses liées au chauffage. D’autres cas mentionnent le principe de la serre bioclimatique, un classique de la maison écologique. À noter aussi qu’une maison peut être écologique et labelliser BBC même si elle ne bénéficie d’aucun apport solaire. Celui-ci ne demande qu’une isolation thermique performante. Une maison étanche à l’air devient idéale pour une habitation écologique. Aussi, il s’agit d’éliminer les polluants chimiques, mais aussi biologiques comme la moisissure afin de préserver le bâti.

apport solaire

Une aération modérée

Favorisant l’isolation thermique, la chasse aux entrées d’air sauvage constitue un des principes fondamentaux pour une maison écologique. Cette chasse concerne également certains équipements de confort. Le poêle à bois ou à pellets, pour s’intégrer dans les maisons BBC, doit être étanche mais aussi doit être doté d’une prise d’air extérieure. En couplant l’exposition au soleil et en renforçant l’isolation, il est possible de couvrir au moins 50 % de vos besoins en chauffage, voire même jusqu’à 80 %.

About Author:

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *