Assembler le cuivre par raccords soudés

Le brasage est la méthode d’assemblage la plus discrète, les surépaisseurs restant minimes, contrairement aux autres raccords plus proéminents.

raccords soudés plomberie

Les types de raccords

Les manchons droits double-femelle permettent le raccordement direct de deux tubes bout à bout. Les raccords d’angle servent à réaliser des courbes ou des coudes à angle droit sans cintrer le tuyau. Plusieurs rayons sont disponibles. Un plombier sur Evry sera vous aider à faire le bon choix. Les réducteurs permettent de diminuer la section d’une canalisation pour alimenter un appareil ne nécessitant qu’un faible débit, par exemple. Les dérivations sont prévues pour “tirer” une conduite supplémentaire à partir d’une canalisation existante. Les plus employés sont les “tés” et les “distributeurs”. Ceux-ci dérivent la conduite en trois dimensions, et servent simultanément de raccord d’angle et de dérivation. Les raccords de contournement permettent de faire se croiser les conduites. Le chapeau de gendarme, en forme d’accent circonflexe, effectue un véritable “saut-de mouton” au-dessus d’un tuyau. La clarinette permet des changements de niveau plus importants.

Le brasage

Le brasage tendre à l’étain suffit pour les canalisations d’eau froide. Pour l’eau chaude, le chauffage et a fortiori le gaz, le brasage fort avec baguettes de brasure cuivre-phosphore et argent s’impose. Un chalumeau de puissance moyenne suffit, mais un poste à souder oxygaz permet d’atteindre une température plus élevée, donc de mieux chauffer les grosses pièces.

La préparation

L’eau doit être coupée, les tuyaux vidés. Les pièces à souder doivent être dégraissées et mises à vif à la laine d’acier, jusqu’à obtenir une surface nette et brillante. Un flux décapant est nécessaire pour favoriser l’accroche de la brasure. Choisissez-le en fonction du métal d’apport à utiliser Certains sont déjà chargés de particules métalliques pour améliorer encore l’assemblage. Appelez un plombier pour vous aider.

Les étapes pour braser un raccord

  1. Préparer le tube : Après avoir préparé l’extrémité du tube et l’intérieur du raccord, contrôlez qu’ils s’emboîtent intimement, presque “en force”.
  2. Déposer le flux décapant : Enduisez l’extrémité du tuyau et l’intérieur du raccord de flux décapant adapté au métal d’apport utilisé.
  3. Chauffer le raccord : Chauffez l’ensemble du raccord jusqu’à ce que le cuivre prenne une couleur rouge vif. Sans écarter la flamme, appliquez la baguette sur la jonction, le métal fond et file sur tout le pourtour. Essuyez au chiffon humide.

Matériel

  • Laine d’acier
  • Flux décapant
  • Baguette de brasure
  • Chalumeau
  • Diffuseur
  • Chiffon humide

Méthode traditionnelle d’assemblage en plomberie, la soudure (en fait une brasure) est accessible à tous avec un peu d’entraînement. Elle s’adapte aux circuits d’eau froide et chaude, le chauffage central, et même de gaz (pour les professionnels) !

Les déperditions de chaleur peuvent être évitées en appliquant derrière l’endroit de la soudure un pare-flamme métallisé, et en entourant les tubes adjacents de pâte à modeler ou de chiffons humides (pour empêcher la conduction de la chaleur). Ces précautions protégeront le mur de la flamme, ainsi que la peinture des tuyaux autour du raccord.

Braser un raccord ne demande que peu de matériel : un chalumeau ou un poste à souder, et un métal d’apport, en rouleau ou en baguette selon la résistance mécanique et thermique souhaitée.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *