L’assurance du professionnel des toitures

Dans le cas où un propriétaire décide de faire appel à un professionnel des toitures, il doit s’informer sur l’assurance du prestataire avant de l’engager.

Cas possible

Le propriétaire d’une maison veut faire des rénovations de sa toiture. Il engage ainsi un couvreur professionnel de toitures. Les travaux débutent pour durer une semaine. Durant trois jours, le chantier avance bien. Le commanditaire est tout heureux de pouvoir respecter les délais. Il s’en félicite auprès du spécialiste. Au quatrième jour, ce dernier bien concentré laisse échapper de ses mains un outil. Du haut du toit, celui-ci atterrit dans la cour voisine. Au passage, il a blessé la fille  de 10 ans du voisin, Monsieur X. Ou pour faire moins dramatique, l’ustensile s’est logé sur la vitre arrière de la voiture de Monsieur X. Stupeur, le si beau tableau des premières journées de chantier s’est vite dissipé.

Des cas pareils, ils peuvent arrivés sans prévenir. C’est pour cela qu’ils sont nommés des accidents. Quand ils arrivent, il ne reste plus qu’à réparer les dégâts réparables. Les éviter est du domaine de l’impossible. Les limiter tout au plus. D’où la nécessité pour le commanditaire de s’informer avant d’engager un professionnel pour les travaux de toiture comme
toituresaintenoy.be
. La première chose à savoir : l’assurance. Le professionnel doit posséder une police, du moins en responsabilité civile. Il est possible, voire conseillé, de lui demander un document le justifiant. En général, les vrais spécialistes possèdent une batterie d’assurance et de garantie pour rassurer ses clients.

Les meilleures toitures, les bonnes garanties

Ainsi, dans le cas où un sinistre est causé par l’expert en toiture, ou l’un de ses subordonnées, il peut engager son assurance pour payer les dommages. Mais il faut d’abord vérifier si sa responsabilité civile est en cause dans l’affaire. Mais, elle peut aller plus loin. En couvrant des défauts de conception ou des négligences dans la réalisation des travaux. Le manque de sécurité peut aussi être couvert par cette police. Une évaluation sera toujours effectuée par la compagnie d’assurance. Cette enquête sera effectuée auprès de la victime du sinistre. Du coup, le propriétaire peut se dégager de toute responsabilité. Si jamais le professionnel n’est pas assuré, il risque d’être impliqué.

L’histoire continue. Pour régler cette affaire, le commanditaire et le professionnel des toitures engagées ont décidé d’arrêter le travail pour deux journées. Cependant, dans le contrat, le délai est de sept jours. Du coup, il sera reculé. Cela engage des frais supplémentaires. Loin des prévisions du propriétaire. Mais avant le début du chantier, il a eu la bonne idée de souscrire une garantie délais de livraison. Celle-ci couvre les retards dans la réalisation des travaux. Encore mieux, son prestataire a accepté de signer un contrat stipulant cette garantie. Ainsi, une nouvelle date de livraison a été trouvée. Quatre jours après l’accident, les travaux sont achevés.

La loi de l’imprévu

Ces procédures peuvent limiter les imprévus. Du moins, elles ne les évitent pas. Même les meilleurs professionnels dans les travaux de toiture peuvent provoquer des accidents. Quand cela arrive, il faut seulement espérer qu’il n’a pas causé des dégâts irréversibles.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *