Réduction d’impôt grâce à la SCPI Pinel, ce qu’il faut savoir

Pour profiter d’une réduction d’impôt sur ces investissements immobiliers, un grand nombre de personnes optent pour les lois favorisant la défiscalisation immobilière. Parmi les lois les plus en vogues du moment, il faut noter certainement la loi Pinel, qui a comme objectif de favoriser l’investissement dans l’immobilier locatif en France.

Pour une durée de 6, 9 et 12 ans, les contribuables peuvent profiter d’une réduction fiscale des plus attrayantes, à condition qu’ils soient éligibles à cette réduction d’impôt. Ainsi, en appliquant la loi Pinel, vous bénéficierez d’un allègement de vos impôts tout en constituant un patrimoine.

Qu’en est-il de la SCPI Pinel ?

Contrairement à la loi Pinel régissant l’investissement immobilier classique, celle qui encadre les investissements en SCPI présente moins de risque, en ce qui concerne la mutualisation de ce dernier. En effet, les biens sous Pinel peuvent être exposés à une certaine moins-value lors de la revente à cause des zones où ils se trouvent, ce qui n’est pas le cas pour les SCPI Pinel.

Etant donné que les sociétés civiles de placement en immobilier peuvent se porter indirectement acquéreur d’un parc locatif, composé d’une multitude de biens éligibles à la loi Pinel, vous n’aurez pas à vous soucier d’une baisse des prix en cas de revente. Cette diversification implique un potentiel de plus-value plus grand, car basé sur plusieurs actifs géographiquement différents.

Les étapes liées à la constitution d’une SCPI Pinel

Il faut comprendre que la SCPI Pinel fonctionne de la même façon que la SCPI classique, étant donné qu’elle est répartie sur une durée moyenne de 15 ans. Toutefois, investir en SCPI Pinel prend plusieurs étapes comparé à son père.

La première étape concerne la collecte et l’investissement. Comme le placement est à capital fixe, l’entrée de nouveaux associés ne peut se faire que pendant la période d’augmentation de capital. Ainsi, pour pouvoir collecter des fonds, la SCPI va effectuer une augmentation de son capital dans le but de l’investir dans d’autres biens immobiliers couverts par la loi Pinel. L’acquisition ou la construction d’un parc immobilier peut prendre entre deux à trois ans avant que le bien en question ne soit mis en location. Le reversement des dividendes ne seront pas effectifs qu’une fois cette phase d’investissement achevée.

Vienne ensuite l’étape de la location qui ne doit pas être inférieure à 6 ans et pouvant atteindre 12 ans. Toutefois, la moyenne d’année de location est de 9 ans. Le taux de reversement que chaque associé perçoit varie entre 2 à 3% des revenus locatifs annuels selon leur quote-part. Après que la SCPI Pinel a atteint son délai d’existence, cette dernière doit être mise en vente et les plus-values seront réparties entre les différents associés. Une revente peut prendre jusqu’à 3 ans et cela en fonction du marché.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *